top of page
  • bernajulienmassage

Interview publiée sur entrepreneurromand.ch

Dernière mise à jour : 1 févr.

Comment avez-vous découvert votre passion pour le massage ?

Animateur en 2003 et éducateur spécialisé depuis 2008 j’ai décidé, en 2019, de changer de direction professionnelle en m’orientant vers le massage.

Le point de départ de ce changement fut une formation en lien avec mon métier d’éducateur, intitulée “Les soins restructurants”. Cette dernière avait pour vocation de nous faire prendre conscience de la place primordiale que peut avoir le toucher dans le cadre d’un accompagnement, quel que soit sa nature (éducatif, médical…), comment l’y réintroduire et l’utiliser à bon escient (et, comme j’ai pu l’intégrer par la suite, comment le toucher peut-il être utilisé bénéfiquement dans différents plans de nos vies).

Tant d’années à travailler auprès de personnes, aux profils et parcours si différents les uns des autres, sans n’avoir jamais vraiment prêté attention au rapport qu’elles pouvaient entretenir avec le toucher. C’est comme si un pan de leur vie avait été occulté.

Un déclic a alors opéré en moi, une nouvelle façon de voir, de percevoir les choses, et j’ai su que c’était ça qui allait dorénavant me guider.

Je me suis donc lancé dans cette aventure, tant personnelle que professionnelle. C’est une voie qui me correspond et qui me fait prendre conscience, qui me fait déconstruire beaucoup de choses. J’y vois une corrélation d’ordre philosophique.

 

Quelle est votre technique de massage favorite et pourquoi ?

Je ne pense pas avoir de technique favorite. L’intention de soin que je mets derrière chaque approche reste la même à chaque fois, et c’est ça le plus important.

Par contre, il y a une partie du corps que j’apprécie particulièrement masser : le ventre.

Dès le début de mon parcours dans le massage, c’est une zone avec laquelle j’ai senti une réelle connexion. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé de me former en massage Chi Nei Tsang, afin d’explorer davantage ce que le ventre a à nous révéler! Je le perçois comme étant au carrefour de plusieurs domaines, sur différents plans.

J’aime beaucoup cette technique, mais elle fait partie d’un plus grand « tout ». C’est en cela que je ne peux pas « hiérarchiser » émotionnellement les techniques que j’utilise. Elles sont différentes, mais se complètent. Un peu comme les relations entre les gens ou la relation à la nature, à notre environnement.

 

Comment le sport a-t-il façonné votre pratique du massage ?

Le sport occupe une place importante dans ma vie, et ce depuis de nombreuses années. Je pratique principalement la course à pied et le cyclisme. Je suis quelqu’un d’actif, d’énergique et j’avais envie que ce trait de caractère se retrouve dans certains de mes massages. Le massage sportif est parfait pour cela!

Je peux, par ce biais, allier deux de mes passions que sont le massage et le sport. J’en apprends beaucoup grâce à ce massage, en terme d’anatomie, de physiologie et de pathologie.

De plus, il est parfois intéressant de voir comment derrière certaines blessures récurrentes dues, apparemment, au sport, se cache autre chose, quelque chose de plus inconscient parfois. Je me masse également beaucoup les jambes lorsque mes entrainements sont plus intenses que d’habitude, et je me fais masser régulièrement. Le sport comme le massage sont deux composantes de mon hygiène de vie.

Dans un massage relaxant, l’action va être « globale », on recherche une détente complète. Dans le massage sportif, il convient d’être plus précis dans nos gestes, selon la problématique rencontrée. Même si la vision reste holistique.

 

Quels sont les bienfaits uniques du massage Chi Nei Tsang selon vous ?

Le Chi Nei Tsang est une forme de massage qui trouve ses origines dans la médecine traditionnelle chinoise et thaïlandaise. Il se concentre sur le massage des organes internes de l’abdomen pour libérer les blocages d’énergie, favoriser la circulation du chi (énergie vitale) et améliorer la santé globale.

Le corps humain est sous l’influence des deux cerveaux, l’abdominal et le cérébral. La perception et la génération des sentiments seraient des fonctions de la région abdominale.

Les véritables émotions se situent dans cette région plutôt que dans le cerveau. Ce dernier ne fait qu’enregistrer le souvenir d’une émotion. La “raison” peut donc empêcher certaines émotions de s’exprimer librement.

Le massage de la région abdominale a donc des effets physiques mais les effets psychiques/ mentaux sont indéniables. Le corps ne ment pas.

Le Chi Nei Tsang vise à détendre les organes internes de l’abdomen, ce qui peut contribuer à améliorer la digestion en favorisant un meilleur mouvement des aliments à travers le système digestif.

Il permet la libération de tensions physiques, psychiques et émotionnelles, avec pour but la reconnection avec des émotions enfouies. II est avant tout un moyen extrêmement efficace pour dissoudre des énergies négatives accumulées dans les principaux organes du corps au fil des ans, lesquelles se manifestent à terme sous la forme d’innombrables pathologies.

Chaque organe est lié avec une émotion particulière. L’idée est d’accepter/recycler ces émotions plutôt que de vouloir s’en débarrasser. Il y a une forte action de rééquilibrage énergétique.

Nous travaillerons le ventre / viscères / entrailles. Cela a un impact direct sur la respiration, les douleurs cervicales/dorsales/lombaires. La posture s’en trouve donc améliorée.

L’accent est mis sur la détoxification du système gastro-intestinal et du système lymphatique. Il agit sur les troubles digestifs, constipation, les troubles tendino-musculaires, insomnie, fatigue chronique, baisse de moral, anxiété.

Corps et esprit s’harmonisent, relaxés en profondeur. Il agit sur la confiance et l’estime de soi. Le Chi Nei Tsang peut, par conséquent, être qualifié de soin énergétique à part entière.

 

En quoi consiste le massage thaïlandais et quels en sont les avantages spécifiques ?

Le massage thaïlandais est une forme ancienne de thérapie corporelle qui puise ses origines dans la médecine traditionnelle thaïlandaise, combinant des éléments de yoga, d’acupression et de réflexologie. Voici en quoi consiste généralement le massage thaïlandais et quels sont ses avantages spécifiques :

– Le massage thaïlandais implique une série d’étirements et de mouvements, dans différentes positions, souvent inspirées du yoga, pour stimuler la flexibilité, améliorer la mobilité articulaire et relâcher la tension musculaire. La personne reste habillée. Ce massage est pour moi une bonne entrée en matière dans le monde du toucher, si nous sommes de nature pudique. Par contre, ce massage peut s’avérer intense. Il a la réputation de ne pas être de tour repos!

– Le praticien utilise ses doigts, ses pouces, ses paumes, ses coudes et même ses pieds pour appliquer une pression sur des points d’acupressure, le long des lignes d’énergie du corps, appelées “sen”. Cela vise à débloquer les canaux énergétiques et à rétablir un certain équilibre.

– Certains aspects du massage thaïlandais ciblent des zones réflexes du corps, en particulier sur les pieds et les mains, pour stimuler les organes internes et favoriser la santé globale.

– En plus des bienfaits physiques, le massage thaïlandais vise à promouvoir la relaxation mentale. Les mouvements fluides et la manipulation des points de pression contribuent à apaiser le système nerveux, réduisant le stress et favorisant une sensation générale de bien- être.

– Les mouvements de pression et d’étirement stimulent la circulation sanguine, favorisant ainsi une meilleure distribution de l’oxygène et des nutriments dans tout le corps.

– Les mouvements du massage thaïlandais peuvent également stimuler le système lymphatique, contribuant ainsi à l’élimination des toxines du corps.

 

Comment intégrez-vous les techniques de Trigger Points dans vos massages ?

L’intégration de techniques de points trigger dans un massage peut être bénéfique pour cibler spécifiquement les zones de tension musculaire et les points douloureux. Les points trigger sont des zones de contraction musculaire qui peuvent provoquer des douleurs référées dans d’autres parties du corps.

Les points trigger myofasciaux sont des zones douloureuses et crispées dans la musculature humaine (ou “noeuds”). Ils touchent autant les muscles, d’où “myo” (du grec “muscle”) que les fascias, d’où “fasciaux”. Les points trigger myofasciaux figurent parmi les causes les plus fréquentes de douleurs chroniques de l’appareil locomoteur, ce que l’on appelle douleurs myofasciales. Ils peuvent apparaître à n’importe quel endroit du corps.

Je procède donc pas élimination, en effectuant un travail de « détective ». Les Trigger Points peuvent être la réponse à une douleur spécifique…mais peut-être pas! Je viens donc travailler sur différents points pour vérifier s’il une amélioration est possible.

Les points trigger nécessitent souvent une pression ferme et ciblée. J’utilise mes doigts, mes pouces, mes coudes pour appliquer une pression graduelle sur le point trigger. Je commence doucement et augmente progressivement la pression en fonction de la tolérance de la personne.

La communication est ici primordiale pour savoir si nous faisons fausse route ou pas.

J’intègre les techniques de points trigger dans le contexte global du massage. Par exemple, je peux combiner ces techniques avec des mouvements d’étirement, des effleurages ou d’autres méthodes de massage pour créer une séance holistique et équilibrée. Le muscle se relâchera plus facilement que s’il était tout le temps soumis à la même technique.

Travailler sur les points trigger peut nécessiter une certaine persistance. J’applique donc une pression continue sur chaque point trigger pendant quelques secondes à quelques minutes, en fonction de la réaction de la personne. Je répète ces mouvements plusieurs fois au cours de la séance.

 

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui reçoit un massage pour la première fois ?

Recevoir un massage pour la première fois peut être une expérience agréable, mais cela peut aussi susciter quelques appréhensions!

  • Communiquer avec le praticien : N’hésitez pas à communiquer vos préférences, besoins et inquiétudes avec le praticien avant le début de la séance, même par téléphone ou par mail. Nous sommes là pour vous! Si vous avez des problèmes de santé particuliers ou des zones sensibles, informez-en le masseur ou la masseuse pour qu’il/elle puisse adapter la séance en conséquence. Si une appréhension naît pendant la séance elle même, faites nous en part.

  • Choisir le bon type de massage : Il existe différents types de massages, chacun ayant des techniques et des objectifs spécifiques. Discutez avec le praticien ou la praticienne pour déterminer le type de massage qui convient le mieux à vos besoins, que ce soit pour la relaxation, le soulagement des douleurs musculaires ou d’autres bienfaits spécifiques.

  • Définir ses limites : Si vous avez des zones du corps que vous préférez ne pas faire masser ou si vous n’êtes pas à l’aise avec une certaine technique, informez-en le masseur. Ils peuvent ajuster la séance en conséquence pour vous assurer une expérience agréable. Si, pendant le massage, vous ressentez un quelconque inconfort, faites-en part, ne vous gênez pas.

  • S’habiller confortablement : Portez des vêtements confortables et légers. La plupart des massages se font avec le client partiellement déshabillé, selon le type de massage. Cependant, votre intimité sera toujours respectée, et vous serez couvert par des serviettes ou des draps.

  • Respirer : Pendant la séance, essayez de vous détendre et de respirer profondément. Une respiration lente et profonde peut aider à augmenter les bienfaits de la séance et à réduire le stress.

  • Se concentrer sur la relaxation : Essayez de libérer votre esprit de toutes les pensées stressantes et de vous concentrer sur la sensation du massage. La relaxation mentale contribue à maximiser les avantages physiques et mentaux du massage.

  • Ne mangez pas trop avant le massage. Il en va de même avec l’hydratation qui, elle, sera importante après.

  • En parlant d’hydratation, si vous avez besoin d’aller aux toilettes pendant le massage, ne vous gênez surtout pas de le dire!

  • Faites confiance en votre intuition dans le choix du masseur ou de la masseuse. D’où l’intérêt d’appeler en amont pour vous faire une première idée!

 

Comment gérez-vous les différentes attentes de vos clients ?

En communiquant, ce qui est pour moi une des bases incontournables. Comprendre et analyser les demandes, savoir dire non si la demande est inappropriée ou encore si je sais que la problématique annoncée ne rentre pas dans mon domaine de compétence. Il est important de rester humble vis-à-vis de ce que l’on peut fournir comme accompagnement : être transparent sur nos compétences.

Avant d’être un « client », nous travaillons avec des personnes. Il y a donc réciprocité et, par conséquent, écoute et empathie.

En quoi leurs attentes pourraient être les mêmes que les miennes à un moment donné, et comment souhaiterais-je que mes attentes soient accueillies?

Concernant ce sujet, mon métier d’éducateur m’apporte beaucoup. C’est un métier d’écoute, de compréhension et de gestion des attentes, explicites ou implicites.

Le massage passe par l’écoute de ce que l’on a sous les mains, mais également par l’écoute de ce que la personne nous dévoile de son histoire.

 

Quelle importance accordez-vous à l’aspect énergétique dans vos massages ?

L’aspect énergétique du toucher/massage ne m’est pas apparu directement. Au début, j’étais dans quelque chose de plutôt cartésien, mais si le domaine « énergétique » me questionnait déjà. « L’énergie » a tellement de définition possible.Lorsque je vous accueille, nous discutons ensemble de l’approche/massage qui vous conviendrait le mieux, mais l’intuitif prend également une part importante.

La technique de massage en elle-même est fondamentale, mais l’intention/intuition (de soin / bien-être / guérison) qui habite chaque geste provient, selon moi, de l’inconscient, de cette part de mystère qui permet au soin d’être le plus complet possible. La part mystérieuse est, selon moi, universelle. C’est cela que j’identifie comme l’aspect énergétique du massage. Corps et esprit viennent se rencontrer, les deux sont indissociables. On touche, parfois, autre chose que le corps.

J’ai longtemps eu tendance à occulter la partie énergétique des évènements, mais j’ai toujours senti que quelque chose de plus subtil existait, que ce qui est visible n’est pas la seule option valable.

 

Quel est le plus grand malentendu que les gens ont à propos du massage ?

Je ne peux parler qu’en mon nom et avec mon expérience. Je pense que ce malentendu n’est pas commun à toutes et à tous.Une question qui m’est souvent posée est de savoir si je pratique des massages Tantriques. Néanmoins, après avoir essayé d’en discuter avec les personnes qui m’ont fait cette demande pour comprendre leurs démarches, leurs demandes (pas toutes n’ont souhaité répondre à mes questions), il s’est avéré qu’elles confondaient massage et sexualité. Mon site ne laisse rien supposer de tel, mon compte Instagram non plus. Alors, d’où viennent ces propositions?

J’ai donc le sentiment que le massage transporte avec lui beaucoup d’à priori, qu’il est la cible de clichés tel que celui évoqué.

Je suis un homme, les demandes ne sont pas non plus hebdomadaires. Certaines de mes collègues féminines sont beaucoup plus impactées que moi par ce genre de demandes.

J’imagine que le manque d’éducation sexuelle, le manque d’éducation au toucher sain a engendré ce type d’amalgame.

 

Comment restez-vous informé des nouvelles tendances et techniques en matière de massage ?

La première des choses est la formation continue. Je cherche à soit consolider des acquis, soit découvrir d’autres approches. Mais sans trop m’éparpiller afin de rester cohérent!

Je vais me faire masser autant que possible pour découvrir d’autres touchers, d’autres techniques, d’autres ressentis.

Je regardes des vidéos, je lis, pour mieux comprendre, analyser ce que je fais et glaner des informations par-ci par-là.

Le secteur du « bien-être » est tellement vaste que j’évite, par contre, de trop analyser ce qu’il se passe ailleurs pour ne pas me laisser « happer » par toutes ces tendances.

Instagram est d’ailleurs parfait pour cela. Je peux choisir de suivre des comptes qui me parlent et grâce auxquels j’apprends des choses, par lesquels je m’inspire.

 

Quels sont les défis les plus courants que vous rencontrez dans votre pratique ?

Pour faire un lien avec la question d’avant, je dirais qu’une des premières difficultés et de répondre à une demande de plus en plus grandissante avec, comme réponse, de plus en plus d’offres. Comment donc sortir son épingle du jeu pour pouvoir vivre de mon activité? Et quelle formation choisir parmi toutes celles qui s’offrent à moi ?

Les défis se situent principalement en périphérie du massage lui-même. Ce sont tous les obstacles qui se dressent devant moi et qui peuvent freiner l’évolution de mon activité.

Je peux pratiquer un massage en famille ou avec des amis, les défis n’existent pratiquement pas. Par contre, si mon désir est d’élever cette pratique à un niveau professionnel, les défis vont venir jalonner ma route pour y parvenir.

Je vais tout de même nuancer : certaines choses peuvent être déposées lors des massages, la charge émotionnelle est alors intense. Il faut donc trouver quelque chose qui nous permet d’évacuer ce qui peut nous affecter. Par exemple, pour moi, le sport et la respiration jouent ce rôle de soupape de décompression.

 

Comment le massage peut-il contribuer à un mode de vie sain ?

Le massage peut contribuer de plusieurs manières à un mode de vie sain, tant sur le plan physique que mental.

Il peut aider à réduire les niveaux de stress en favorisant la libération d’endorphines, les hormones du bien-être. Il aide également à diminuer la production de cortisol, une hormone associée justement au stress.

Un travail est donc fait sur l’anxiété et, parfois, la dépression.

Ils permettent de relâcher les tensions musculaires, réduire les nœuds et améliorer la souplesse. Cela contribue à prévenir les blessures, améliorer la posture et augmenter la mobilité.

Le massage favorise la circulation sanguine et lymphatique ce qui entraine à une meilleure oxygénation des tissus, à une élimination plus efficace des toxines et à une accélération du processus de récupération après l’exercice, par exemple.

Les massages peuvent aussi favoriser la relaxation et aider à lutter contre l’insomnie. Un bon sommeil est essentiel pour maintenir un mode de vie sain !

Des études suggèrent également que le massage régulier peut renforcer le système immunitaire en stimulant la production de cellules immunitaires.

Notre conscience corporelle est accrue. Cela peut être bénéfique pour la gestion du stress, de l’anxiété et des émotions.

Le massage offre bien souvent un temps de détente et de calme, permettant de déconnecter mentalement et de réduire l’agitation mentale !

En se reconnectant à soi même, nous nous reconnectons aux autres. Car en se faisant masser, nous ne prenons pas uniquement soin de nous. Nous soignons le rapport que nous entretenons au monde.

 

Quelle est la chose la plus gratifiante dans votre travail de masseur ?

Il y a plusieurs choses que j’apprécie dans mon travail… Si je devais choisir, je dirais que la gratification vient du bien-être immédiat que l’on peut observer chez les personnes qui viennent nous voir, et également l’évolution qui se dévoile au fur et à mesure des séances. Le fait de pouvoir apporter une parenthèse à quelqu’un, dans des quotidiens souvent agités, m’apporte beaucoup de satisfaction, car c’est précisément là que prend tout le sens de cette activité

C’est comme un retour à l’essentiel dans la plus grande simplicité, sans technologie, avec pour comme seul outil de travail mes mains.

Je me suis souvent posé la question de savoir ce que je ferais comme travail si celui-ci n’était pas rémunéré. Je pense que cela nous permet de réellement savoir ce que l’on veut faire de notre vie, comment on veut l’investir. Et je pense avoir trouvé la réponse!

4 vues0 commentaire
bottom of page